13D0B97D-B6E9-45BD-945A-E1DEA9828564

 

Début décembre 2018, je suis dans une euphorie comme  à chaque fin d’année (préparation des fêtes). J’ai pas mal économisé pour me faire plaisir. Le 12 décembre à 19h je  flâne sur le site du bon coin sans désirs particuliers. Une annonce (avec photo) attire mon attention :

"Sac à main CHANEL mini TIMELESS  en cuir noir en bon état. Acheté en 2006, beaucoup porté. Présence de quelques traces d’usures - Certificat d’authenticité et carnet d’entretien. Prix : 700 euros"

Alléchant n’est-ce pas ? Peut-être trop ? Et pourtant, pour une raison que j’ignore encore, j’ai contacté la vendeuse. Nous l’appellerons Marina BOUGNAX. Je débute la conversation par sms. Celle-ci me répond presque instantanément. Je lui demande s’il est authentique, elle répond positivement et met en avant le fait que les photos de l’annonce montrent bien la présence de la boite d’origine, le sac d’origine, le certificat d’authenticité, ainsi que le carnet d’entretien. Et effectivement après avoir de nouveau regardé les photos, celles-ci montrent bien les papiers dont Marina m’a parlé. Les photos ne montraient pas en détails le sac. C’est peut être là que j’aurais dû me poser des questions. Marina a par deux fois insisté sur le fait que le sac présente de multiple marque d’usure d’où le prix, mais que malgré ça il était toujours en bon état car peu visible.

Après 15 minutes de conversation sur l’état du sac, nous passons à la partie financière. Je lui propose de payer par PAYPAL, mais Marina semble un peu réticente (du moins au début). Celle-ci dit ne pas trop connaitre ce moyen de paiement. Je la rassure sur ce point et lui énumère les avantages d’être payé par ce moyen de paiement (rapidité dans son cas). Après 20 minutes de conversation, Marina fini par être convaincue et me demande de patienter pendant que celle-ci s’inscrit sur PAYPAL.

Celle-ci revient vers moi quelques-minutes plus tard pour me confirmer qu’elle vient de s’inscrire. Et là !!! J’ai fait l’erreur la plus monumentale qui soit, j’ai payé la vendeuse via Paypal avec les conditions « entre proches ». j’ai donc transféré à Marina 700 euros (oui celle-ci me faisait cadeau des frais de port) avec comme message d’attache mon adresse pour la livraison et le message suivant «  pour l’achat de votre magnifique sac chanel mini timeless ). Marina me confirme la réception de la somme sur son compte Paypal et me remercie. Puis elle conclut notre conversation sur le fait que le sac sera posté le lendemain matin sans faute et qu’elle m’enverra le numéro de suivi par sms. Je la remercie et passe à autre chose.

Le lendemain (13 décembre) je reçois bien un sms de Marina avec un numéro de suivi. Je l’a remercie et se sera là notre dernier échange.

Nous sommes le 18 décembre, il est 19h et j’ai enfin mon colis dans les mains. Vous imaginez bien mon excitation. Je déballe le carton et découvre un sac en papier chanel, dans lequel se trouve une belle boite chanel entouré d’un beau ruban blanc de la maison. Je le déballe délicatement, je découvre dans un premier temps le carnet d’entretien, puis le papier de soie qui enveloppe le sac que j’attendais tant. Et Lorsque je soulève le papier de soie, la déception est presque immédiate. Je le soulève pour le regarder de plus près et je comprends. Je comprends que je me suis fait avoir comme un bleu. Je tenais dans mes mains une vulgaire copie. Rien qu’au toucher n’importe qui comprendrait de suite qu’il s’agit de simili cuir.  Je le tourne et découvre la grossièreté des coutures au niveau de la poche arrière dont le matelassage n’est pas aligné avec le reste du sac. Je l’ouvre et là plus aucun doute, c’est une contrefaçon. Le revêtement intérieur était en simili cuir rouge et signé d’un CHANEL très grossièrement imprimé, sans mention du lieu de fabrication, pas de présence de code d’authentification.

 

Bref une contrefaçon, j’étais là comme une conne dans mon dressing. Je me détestais d’avoir été aussi naïve.

959D800A-4058-43B7-A725-D98D848A1753

13A6CFCA-CE5A-48C1-90DF-2C85DD380949

07094086-6880-4F4D-AC33-861087398E5D

E628241A-062F-4A66-A51B-B90F67B5A0C4

Après ça vous vous en douter, mon premier réflexe fut d’envoyer un sms à Marina pour lui dire que le sac ne me plaisait pas (sans dire que je savais qu’il s’agissait d’une contrefaçon). Je lui ai même proposé de lui renvoyer le sac à mes frais (oui je suis un bon pigeon jusqu’au bout). Mais elle ne me répond pas. Je lui écris des sms, encore et encore sans résultat. Une heure plus tard, ma colère était montée au plus haut, je me décide à l’appeler. Pas de réponse. Cependant, quelque chose me rassure, sa messagerie répond bien au nom de Marina BOUGNAX. Eh oui, car la première chose que je me suis dit après avoir découvert l'arnaque, était que « marina BOUGNAX » était peut être une couverture.

 

Le lendemain, je retente ma chance par téléphone, sans succès (bref elle filtre mes appels). Je lui envoie des mails qui restent sans réponse. Les jours passent et ça me rend malade au point de me transformer en cyber psychopathe. Internet, malheureusement pour Marina connait presque tout le monde (connu ou inconnu). Je tape son nom, son prénom et tombe sur des informations qui recoupent celles que je possède déjà. A savoir que Marina BOUGNAX doit certainement faire de l’équitation, car l’adresse de l’expéditeur de mon colis est un centre équestre. Je tombe sur les photos d’elle sur Facebook en train de participer à des compétitions. Je finis par trouver le numéro de ce fameux centre équestre et j'appelle, sans résultat. Personne ne l’a connait (soit disant). Je trouve aussi à partir de son nom la mention d’une formation qu’elle aurait fait pas très loin de ce centre équestre (une formation de préparatrice en pharmacie).

Cependant, je n’ai rien trouvé pour la faire plier et la forcer à me rembourser. Et dans tous les cas, elle ne répondait pas à mes messages. Les jours et les fêtes de fin d’année passent. Je me fais violence pour ne pas y penser tous les jours, tout en me disant que je ne baisserais pas les bras.

Après quelques maigres recherches sur internet, je me décide à aller porter plainte au commissariat le plus proche de chez moi. Après deux heures d’attente une policière vient me voir en salle d’attente pour me demander la raison de ma venue. Je lui expose mon problème et celle-ci semble gêner. Il paraissait claire qu’elle n’était pas coutumière de ce genre de plainte. 30 minutes plus tard, celle-ci revient me voir pour me dire, qu’ils ne sont pas en capacité de certifier que le sac est un faux. Il me demande donc d’aller chez CHANEL pour leurs demander de certifier que le sac que j’ai reçu est un faux.

Une semaine plus tard, je me présente à la boutique CHANEL Avenue Montaigne avec mon faux sac (mon dieu la honte !!!). J’explique ma demande à une des vendeuses qui me répond rapidement que CHANEL n’est pas en mesure de pouvoir m’aider. Je repars bredouille. Je décide finalement de ne pas retourner au commissariat, car il paraissait maintenant évident qu’il n’était pas en mesure de m’aider non plus.

Début février, je décide de faire appel à un conciliateur juridique. Après avoir trouvé un contact dans ma ville, je rédige un mail expliquant mon problème (un mail presque aussi long que cet article). Je donne les coordonnées de Marina BOUGNAX (téléphone, adresse expéditeur du colis et e-mail) à mon conciliateur. Quinze jour plus tard, celui-ci me répond et m’informe qu’il prendra en charge mon dossier.

Dans un premier temps, le conciliateur est revenu vers moi par e-mail en me disant qu’il n’arrivait pas à joindre madame BOUGNAX par mail et qu’il allait maintenant essayer de la contacter par téléphone.

Fin Avril, je reçois un mail de mon conciliateur qui me dit avoir enfin réussi à contacter la vendeuse. Cependant, celle-ci lui a raccroché au nez. Après cela, le conciliateur lui a renvoyé un mail plus menaçant. Eh là ! La délivrance. Le conciliateur me fait pars que la vendeuse veut bien me rembourser et que pour cela je dois lui envoyer mon RIB. Mon RIB envoyé, je me sens mieux. Pourtant je n’avais pas encore reçu le remboursement. Dix jours plus tard je reçois le remboursement (enfin je reçois 670 euros au lieu des 700 euros). Mais je ne chipote pas car j’ai hâte d’en finir. Je demande à mon conciliateur de demander à la vendeuse l’adresse pour le renvoi du sac. En vain, la vendeuse ne répondait plus. Aujourd’hui je suis toujours au même point, Marina n’a jamais réclamé son  sac (et pour cause c’est un faux).

 

Toute cette histoire qui heureusement finit plutôt bien pour dire quoi ? Soyez ultra vigilant lors de vos achats sur internet, surtout en ce qui concerne les sacs de luxe. Demander les preuves d’authenticités, des photos supplémentaires s’il le faut. Et surtout couvrez vous au niveau des paiements (paiement par Paypal avec assurance pour remboursement en cas de litige avec le vendeur).

 Si malheureusement, vous êtes dans le cas où vous venez de recevoir un produit contrefait, voici ce que je vous conseille de faire :

-          Contacter le vendeur et essayer de trouver un terrain d’entente. Si celui-ci refuse ou ne répond pas malgré l’évidence, commencer à compiler toutes les données que vous avez sur le vendeur (nom, prénom, pseudo sur plateforme de vente, téléphone, e-mail et adresse d’expédition du colis).

-          Aller sur le site www.conciliateurs.fr et trouver grâce à la carte interactive le conciliateur le plus proche de chez vous. Libre à vous de le contacter par e-mail et de prendre rdv. Expliquer votre problème en détails, soyez précis dans le déroulement des évènements. Et enfin croiser les doigts pour que le vendeur redevienne lucide rapidement pour ne pas en arriver à une assignation qui vous sera conseillé par votre conciliateur si celui-ci n’arrive pas à régler le problème à l'amiable. 

 

Le plus important au final est de ne surtout pas baisser les bras, je sais que c’est facile à dire quand le problème est résolu, n’oubliez jamais que vous avez des droits et que le vendeur (qu’il soit particulier et pro) a des devoirs (dont celui d’être juste).