yoga-vinyasa

Le yoga des temps modernes

Le yoga permet de se recentrer sur soi, de se concentrer, d’améliorer son  équilibre, sa souplesse et même de se muscler (contrairement à ce que l’on pourrait penser). De nos jours les nouveaux adeptes de cette discipline en vogue cherche un moyen de se relaxer ou tout simplement une méthode pour faire le vide dans leur esprit (pour une plus grande maîtrise de soi).

 

Le Yoga est-il un sport ?

Le yoga est devenu un sport à cause ou grâce (à vous de voir) des réseaux sociaux. Pour moi, le yoga est devenu un sport depuis que les initiés ont commencés à parler indirectement de compétition. Ce qui ne me plaît pas trop je dois bien vous l’avouer. Je suis moi-même une adepte du yoga, car cette discipline respecte le rythme de chacun (donc pas de compétition !).

Il existe aujourd’hui plusieurs types de yoga, plus ou moins intense physiquement. Certains puristes diront que cela n’a pas de sens car le yoga n’a pas été inventé pour se dépasser physique, ce n’est pas un sport comme le karaté avec plusieurs niveaux de difficultés. Mais malheureusement, aujourd’hui cela devient de plus en plus le cas. On ne se contente plus de dire : « je fais du yoga », non on dit : « je fais du yoga ASHTANGA », cela marque ou plutôt cela donne une indication sur votre niveau de performance. Enfin… chacun doit choisir son type de pratique, moi-même lorsque l'on me demande si je pratique un sport, je réponds : « je fais du yoga dynamique ».

Bref… redevenons moderne et factuel. Ils existent trois types de yoga :

« Le Hatha Yoga : physique sans être trop intense pour autant, il est un bon moyen de découvrir le yoga et de renouer avec une pratique corporelle.
Le Vinyasa Yoga : plus intense, on y recherche la fluidité, une certaine endurance et les postures s'enchaînent au rythme de la respiration.
L’Ashtanga Yoga : Plus traditionnel et intense que le Vinyasa, cette pratique est plus exigeante par sa structure basée sur des séries fixes et la répétition des enchaînements. »

Source : casayoga.tv

 

Les blessures au yoga :

Le yoga reste une pratique physique, il y a donc un risque de blessure.  N’oublions pas que le principal objectif du yoga est de se recentrer sur soi (mentalement), peut-être même pour beaucoup de se relaxer. Il ne faut jamais aller au-delà de ses limites. Encore une fois le yoga n’est pas une recherche de la performance physique.

 

Mon expérience : Mes débuts plus que Chaotiques

Premier cours de yoga, je suis pleine d’à prioris. Mes seules références sont les réseaux sociaux dans lesquels on peut y voir de magnifiques femmes tenir des postures qui remettent en doute la loi de la gravité. Du coup je me dis wouah !! c’est ultra physique je veux savoir faire ça. Ainsi, je débarque à mon premier cours de yoga, mon tapis de fitness premier prix de chez DECATHLON au bras. Mon dieu ! Quelle erreur ! Les postures étaient intenables sur mon tapis, je glissais en permanence lors de la posture du chien tête en bas. Je ne cessais de regarder mes voisins pour voir  s’il faisait mieux que moi (moi de la compétition ! cela ne me ressemble pas). Au bout de trois séances, j’ai fini par comprendre le réel intérêt d’un tapis de yoga et (du yoga tout court). Je me revois encore devant le stand de yoga de DECATHLON : « pfff mais c’est des bêtises tout ça, c’est juste un truc commercial. Les tapis de yoga et de fitness c’est pareil » un des à prioris que j’avais à cette époque. Depuis j’ai investi dans un VRAI tapis de yoga. On ne peut pas le nier, il y a un énorme engouement pour le yoga depuis quelques années et les industriels s’engouffrent dans cette tendance pour proposer des tapis de plus ou moins bonne qualité. Certaines boutiques pour se distinguer mettent en avant la composition naturelle (donc respectueuse de l’environnement) de leurs tapis.

115176531

Voici selon moi les critères à cocher pour choisir un bon tapis de yoga :

-          Une surface antidérapante

-          Une bonne densité (afin que le tapis ne gondole pas aux extrémités)

-          Un tapis d’une longueur égale ou supérieure à votre taille

-          Une épaisseur de 5mm minimum (pour une pratique hebdomadaire)

Encore aujourd’hui je vois certaines de mes voisines au yoga lutter sur deux fronts, tenir une posture et tenir leur tapis pour qu’il reste à plat.

Voilà, c’est là les seuls conseils dont je peux vous faire part (avec mon expérience personnelle).

 

A bientôt !

Sylvena

Yoga (vinyasa) : 2 ans de pratique